Dites au revoir à la peau d’orange

Le titre ressemble à une pub pour une marque de cosmétique. Il s’agit pourtant d’une réalité qui risque de s’installer grâce à la lipocavitation. Car cette dernière risque sérieusement, à termes, de faire de l’ombre à la liposuccion, car les résultats ne sont clairement pas aussi époustouflants, mais sont intéressants.

La lipocavitation, le remède ultime contre la peau d’orange

Ils sont même très intéressants lorsque les surfaces à traiter sont petites et bien localisées, ou bien lorsque la cellulite n’est pas d’une profondeur trop intense. Dans ces cas là, la lipocavitation devient la solution idéale, car n’entraîne pas tous les inconvénients d’une opération, comme l’anesthésie, les cicatrices etc… Une anesthésie générale reste un traumatisme pour le corps qu’il vaut mieux éviter quand cela est possible.

Une séance de lipocavitation n’entraîne aucune douleur, aucune contrainte et permet de rentrer chez soi après une séance sans aucun impératif ! Si ce n’est de boire de l’eau, au moins deux litres, et de pratiquer un petit de sport, pour continuer le processus d’élimination qui est mis en place grâce à la lipocavitation et vivifié par le drainage lymphatique qui s’en suit.

Le drainage lymphatique est un massage dont les bien faits sont connus depuis très longtemps. Mais lorsqu’il est combiné à la lipocavitation, les effets en sont décuplés puisqu’en amont le « terrain aura été préparé » et les mauvaises graisses, détruites par l’effet de cavitation, n’ont plus qu’à être évacué !

Alors, d’après vous, la lipocavitation est-elle la nouvelle terreur de la cellulite ?

some image

Comments are closed.