Hypertrophie de la prostate : définition, symptômes et traitements

La prostate est une petite glande située dans le bassin, entre le pénis et la vessie. La prostate passe par deux périodes de croissance principales. La première survient à la puberté, lorsque la prostate double de taille. La deuxième commence vers l’âge de 25 ans et se poursuit pendant le reste de la vie. Si la prostate grossit anormalement pendant cette deuxième période, elle exerce une pression sur la vessie et l’urètre causant ainsi des complications urinaires. Cette maladie est connue sous le nom d’hypertrophie de la prostate  ou  adénome de la prostate.

Quelles sont les causes de cette maladie ?

La cause exacte de l’hypertrophie de la prostate n’est pas clairement identifiée. Cependant, nous connaissons deux facteurs de risque : l’âge et les niveaux hormonaux. En effet, plus vous vieillissez, plus l’équilibre des hormones dans votre corps change et plus votre probabilité de développer une hypertrophie prostatique augmente. De nombreux hommes après la cinquantaine auront une hypertrophie de la prostate, mais tous ne présenteront pas de symptômes. On pense que d’autres facteurs comme l’obésité, le diabète et la génétique peuvent causer l’hypertrophie de la prostate. Des recherches supplémentaires doivent être effectuées pour confirmer ces facteurs de risque.

Symptômes de l’hypertrophie de la prostate

L’adénome de la prostate peut causer un rétrécissement de votre urètre. Cela provoque des symptômes tels qu’un faible débit urinaire ou un besoin nocturne d’uriner plus souvent. Ces symptômes s’associent également à une sensation que votre vessie ne s’est pas vidée correctement. Vous pouvez aussi avoir des fuites ou du sang dans vos urines. Certains hommes sont capables de bien gérer leurs symptômes et n’ont pas besoin de traitement. D’autres par contre sont gênés pendant leurs activités quotidiennes (travail, conduite, participation aux événements sociaux).

Les symptômes de l’hypertrophie prostatique peuvent s’améliorer d’eux-même au fil des années, comme ils peuvent évoluer vers d’autres types de complications dont la rétention urinaire aiguë ou chronique. Dans tous les cas, vous ne devez pas ignorer ces symptômes, d’autant plus qu’il existe de nombreuses bonnes options de traitement.

Traitements naturels disponibles contre l’hypertrophie prostatique

Il y a trois principales options de traitement pour une hypertrophie de la prostate : le changement de mode de vie, les médicaments et la chirurgie.  Sachez que vous pouvez également opter pour des thérapies complémentaires ; c’est le cas des remèdes à base de plantes ou d’aliments naturels. Parmi les enzymes les plus promues pour traiter divers troubles liés à la prostate, il y a la Bromélaïne.  C’est une enzyme protéolytique présente dans le jus et la tige de l’ananas. La bromélaïne agit sur la prostate de différentes manières :

  • Elle prévient l’inflammation qui peut être une conséquence de l’hypertrophie de la prostate.
  • Elle a une action antibactérienne bien avérée. En effet, les hommes qui souffrent d’hypertrophie prostatique sont souvent sujets à des infections urinaires à répétition.
  • Elle limite la surcharge pondérale qui peut être responsable d’une hypertrophie prostatique.

Les patients prenant un traitement à base de médicaments anticoagulants doivent néanmoins éviter la Bromélaïne, car elle peut augmenter le risque de saignement.

Enfin, sachez qu’une hypertrophie de la prostate ne vous expose pas à un risque plus élevé de cancer de la prostate. Les deux maladies commencent dans différentes parties de la prostate. Mais il est possible d’avoir à la fois une hypertrophie de la prostate et un cancer de la prostate.