J’ai enfin pu tester un épilateur à lumière pulsée

Etant une femme active, je n’avais plus le temps d’aller régulièrement chez l’esthéticienne. Le rasage des poils était synonyme pour moi de corvée, en plus le résultat n’était pas impeccable et les poils repoussaient très rapidement. Les petites jupes pour l’été étaient devenues de lointains souvenirs et le port du maillot de bain était une véritable épreuve à subir chaque année.

Comment j’ai eu accès à l’épilation à lumière pulsée

Comme beaucoup de femmes et même d’hommes, j’avais entendu parler de la dernière technique à la mode pour éliminer le poil quasiment de façon définitive, l’épilation à la lumière pulsée. De nature septique, j’avais un doute sur l’efficacité de cette méthode qui me semblait un peu trop miraculeuse pour être vraie. Mais quand une amie totalement conquise par l’appareil m’a proposé de le tester, ma curiosité a pris le dessus et je suis dit pourquoi ne pas l’essayer.

Une technologie innovante

Tout d’abord, je me suis intéressée au mode de fonctionnement de l’épilateur à lumière pulsée. Proche du laser, cet appareil émet des flashs lumineux sur l’épiderme. La chaleur générée va se propager aux follicules du poil et les détruire. Cela permet de limiter la repousse après application…en théorie cela semble formidable mais dans la pratique est-ce efficace. La réponse est oui.

Mes premiers essais avec un épilateur à lumière pulsée

Quand j’ai sorti l’épilateur à lumière pulsée de sa boîte, j’ai été séduite par son design et sa maniabilité. Sur les conseils de la notice, je me suis dans un premier temps rasée les jambes, la zone que je voulais tester en premier. Au départ, j’appréhendais un peu de l’utiliser car j’avais peur de ressentir une certaine douleur. Or certes une sensation de chaleur est présente mais elle n’est pas du tout douloureuse. En un rien de temps, j’ai traité mes deux jambes et quelque temps plus tard je me suis rendu compte que la quantité de mes poils avait fortement diminué. De plus les poils qui repoussaient étaient nettement plus fins.

Depuis cet essai très fructueux, j’utilise l’épilateur à lumière pulsée sur d’autres parties de mon corps comme les aisselles et le maillot. Et oh surprise ! En plus de deux ans d’utilisation, je n’ai jamais eu de poils incarnés, un désagrément que je rencontrais souvent avec mon rasoir électrique. Toutefois, l’épilateur à lumière pulsée est déconseillé aux personnes avec une peau très mate et est peu efficace contre les poils blonds.

L’essayer, c’est l’adopter

Pour moi, le test a été totalement concluant et j’ai été complètement bluffée par son efficacité, la simplicité et la rapidité de son utilisation. Depuis, j’ai acheté mon propre appareil et les économies sont réelles, plus besoin d’aller chez l’esthéticienne.

De plus, l’épilateur à lumière pulsée permet de gagner un temps considérable. Je m’épile de moins en moins fréquemment car la repousse du poil est de plus en plus lente au fur et à mesure des mois. Juste avant de partir en vacances, je me fais une petite séance d’épilation à la maison, et je suis tranquille pendant de longues semaines.
Je n’ai plus aucun complexe à remontrer mes jambes et j’ai pu ressortir mes petites jupes du placard.

some image

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *