Lutte contre la calvitie ou l’alopécie : les bons nutriments à privilégier

Pour lutter efficacement contre toutes les formes de calvitie, il est important de se nourrir sainement et de façon équilibrée pour apporter au corps les éléments nécessaires dont il a besoin pour la constitution et la régénération des cheveux. Toutefois, dans certains cas d’alopécie, l’idéal est de faire une topographie de la perte des cheveux pour s’orienter vers un traitement pertinent.

Bonne alimentation pour un traitement au naturel

Une alimentation saine et équilibrée est indispensable pour avoir des cheveux et un cuir chevelu en bonne santé. En effet, composés de nutriments, les cheveux ont besoin de plusieurs oligo-éléments pour pouvoir continuer de pousser et se régénérer.

En cas de problème de chute de cheveux donc, il est essentiel de consommer en quantité suffisante certains nutriments favorables à la repousse de la chevelure. Toutefois, en attendant la régénération capillaire, il est possible de masquer la raréfaction des cheveux en portant des extensions cheveux à clip à l’instar des clips d’extensions synthétiques sur thequeenwigs.com.

Parmi les éléments les plus utiles aux cheveux, la vitamine B est à privilégier, car elle participe activement au renouvellement cellulaire des follicules pileux. Le fer est aussi à ne pas négliger, car il est chargé de nourrir et d’oxygéner les racines capillaires.

Outre cela, le soufre et le zinc sont aussi à intégrer dans l’alimentation du fait qu’ils contribuent grandement à la constitution d’un cheveu. Par ailleurs, un approvisionnement en acides aminés soufrés peut aussi prévenir la calvitie, car ils entrent dans la composition des cheveux.

Bien comprendre l’alopécie féminine

Perdre des cheveux est un phénomène naturel et utile dans le cycle de régénération de la chevelure. Cependant, lorsqu’une femme perd plus de 100 cheveux par jour et cela pendant plus de 3 mois, on parle d’alopécie féminine. Forme de calvitie chez la femme, elle se présente généralement à la ménopause et laisse apparaître le cuir chevelu de manière diffuse sans toutefois laisser des plaques chauves comme chez les hommes.

On distingue deux principales formes d’alopécie féminine :

-l’alopécie aiguë ou effluvium télogéne aigüe qui ne dure pas plus d’un trimestre et qui survient suite à un accouchement, une forte fièvre, un stress, une perte de poids subite ou est due à une carence en fer ou à un problème thyroïdien.

-les alopécies chroniques ou androgénétiques qui persistent plus d’un semestre, dont l’alopécie congénitale et l’alopécie frontale fibrosante qui ont des causes pathologiques.

Pour s’orienter vers un traitement efficace, il est recommandé de faire un diagnostic du cuir chevelu notamment par la topographie de la perte des cheveux. Dans certains cas, le recours au phototrichogramme qui est un examen servant à la quantification précise du nombre de cheveux est nécessaire. Dans tous les cas, il est alors conseillé de consulter un dermatologue.

some image

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *